Ce dimanche 26 juin, HBO diffusait l’épisode final de la 6ème saison de Game Of Thrones : The Winds of Winter. L’épisode épique de la bataille des bâtards avait laissé tout le monde bouche bée, mais ce final pose des enjeux réels pour la fin de la série. 

Cette fois c’est une certitude, l’hiver est là ! Au bout de 6 saisons, il était plus que temps. On note quand même quelques longueurs persistantes dans cette saison 6, mais la narration s’est tout de même emballée. Ce sont désormais les personnages principaux qui sont à la tête des 3 grands royaumes qui vont se faire face ou s’allier dans les 13 prochains et derniers épisodes.

C’est un peu le passage obligé pour chaque saison, les derniers épisodes sont puissants, avec leur lot de morts plus ou moins attendues, ils redistribuent toutes les cartes nous faisant oublier l’intrigue principale du début de saison, à savoir la mort de Jon Snow.

Tout ce qui fait la force de la série a été sublimé dans ses derniers épisodes : la complexité de ses personnages, leurs machiavélismes et des répliques cultes, le fameux « You know nothing, Jon Snow » d’Igrit fait place au « because it feels good » de Cersei Lannister.

e5460f54cee6ead30f24fd9be013c0ab4214c2d2b239837bf7a2397b37a2a5cb

Au nord,  alors qu’on s’interroge sur son rôle dans la série depuis plusieurs saisons, Sansa s’affirme et devient de plus en plus badass. Elle va même jusqu’à renvoyer Littlefinger dans la friendzone lorsqu’il essaye de l’embrasser, elle le stoppe avec un bon vieux « cool story bro » (enfin pas vraiment, mais vous avez compris l’idée). Mémorable. Mais se refuser à Littlefinger est un jeu dangereux, lui qui a sauvé les fesses de Jon Snow lors de la bataille des bâtards, en pensant récupérer Sansa au passage, risque de devenir une grande menace à l’avenir (vous avez vu comme je vous tease un peu ?).

Jon Snow is not dead ! Tout du moins il est de retour grâce à Mélissandre. Même si malheureusement, on ne s’est pas attardé sur les conséquences psychologiques de ce passage par l’au-delà, l’avenir mais aussi le passé de Jon sont désormais plus clairs.

Il est désormais « King of the north » et a réussi a convaincre les maisons voisines de se rallier à lui et aux sauvageons, l’hiver arrive et il va apporter son lot de Marcheurs Blancs, les alliances sont donc primordiales. Il peut remercier Lyanna Mormont, qui du haut de son 1m20 à convaincue les autres maisons de le reconnaître comme le roi du nord, et de le servir.

En ce qui concerne ses origines, une des théories se vérifie puisque Bran, utilise son don pour effectuer un retour dans le passé et découvre que Jon Snow est le fils de Lyanna Stark, enlevée par Rhaegar Targaryen et sauvée par son frère Ned Stark (vous suivez?). On retrouve Ned auprès de sa sœur en plein accouchement à la Tour de la Joie, les retrouvailles sont douloureuses et avant de mourir, Lyanna fait promettre à Ned de protéger son nouveau né. « Si Robert (Baratheon) l’apprend, il le tuera. Tu le sais. Tu dois le protéger, promets-le moi Ned », supplie Lyanna avant de lui laisser son bébé. On comprend alors que Jon Snow est probablement le fils de Rhaegar Targaryen. On peut alors envisager une alliance avec Daenerys (vous imaginez un couple Jean Neige/la mère des dragons???), il pourrait même parcourir les cieux à dos de dragon, car seuls les Targaryen peuvent les monter.

En parlant de Daenerys, elle aussi a fait fort lors du dernier épisode, en écrasant les maîtres esclavagistes et en s’unissant à Yara & Theon Greyjoy, plus déterminée que jamais à s’attaquer aux Lannister et virer Cersei du trône de fer. Tout est donc en place pour la grande bataille : Jean Neige au nord, Daenerys à l’Est, et Cersei Lannister plus explosive que jamais dans la capitale. Explosive, car elle se débarrasse de tous ceux qui représentaient une menace pour elle en 30 secondes, par une explosion de feu grégeois sous la cathédrale de King’s Landing, faisant sauter le High Sparrow, Margaery, Loras… Ajoutez à cela le suicide de son roi de fils, et le compte est bon.

La prophétie entendue lors de sa jeunesse se vérifie (mais si, 5ème saison, rappelez vous) :

  • Tous ses enfants vont mourir

  • « Et lorsque tes larmes t’auront noyée, les mains du valonqar se resserreront autour de ta gorge blanche et te feront exhaler ton dernier souffle de vie. » En haut valyrien, « valongar » veut dire « petit frère ». Donc en plus de d’être condamnée par cette prophétie, il semblerait bien que Cersei sera tuée par un de ses frères. Perso, je mets une pièce sur Jaime (même s’il a plus qu’une main, je suppose que ça marche quand même).

En matière de mort sanglantes, Arya n’a pas son pareil. Elle peut désormais rayer un nouveau nom sur sa liste, celui de Walter Frey (sacré Rusard, toujours dans les plans foireux). La plus rebelle des Stark se fait tout d’abord un plaisir de lui faire manger ses deux fils, avant de lui trancher la gorge, de la même façon dont sa mère est morte lors des Noces Rouges.

Dernière remarque concernant l’épisode : la musique de Ramin Djawadi accompagnant ce final est magnifique et colle parfaitement aux événements.

Alors, on vous le concède, il aura fallu patienter un peu, mais cette saison 6 a su exploiter au mieux la dynamique de la série en faisant monter la pression au fil des épisodes. On note quand même qu’il y a eu beaucoup moins de lenteur que dans les deux saisons précédentes. Cependant il y a moins de surprise que dans le passé, la plupart des théories de fans se sont effectivement aérées vraies. Mais cette saison pose le décor d’une saison 7 qui s’annonce épique.

C’est la première saison dont l’intrigue n’est pas adaptée d’un roman de Georges R.R.Martin. Mais avec 100 millions de dollars de budget pour la saison (en gros, 10 millions par épisodes), HBO avait de quoi faire quelque chose de bien, mission réussie.

Hodor, on t’a pas oublié, RIP frangin.

Ce que l’on peut noter sur l’évolution de l’histoire et des personnages, c’est que contrairement aux saisons précédentes, il y a peu d’épisodes de transition dans lesquels on voit les personnages évoluer, mais pas l’intrigue. Alors évidement, il y a quelques point négatifs, dont certaines intrigues toujours pas résolu (Melissandre et son collier, par exemple). Mais on y voit tout de même beaucoup plus clair.

Les deux dernières saisons, qui se partageront 13 ultimes épisodes annoncent un grand spectacle, entre l’arrivée de l’armée Targaryen pour la conquête du trône, et l’armée des Marcheurs Blancs pour la conquête des Hommes. 

cersei-queen

La saison 6 se conclut dont par la promesse d’une saison 7 dans laquelle les tensions qui montent depuis 6 ans vont désormais exploser dans un carnaval de batailles épiques, de plans démoniaques, de personnages retors et d’autres simplement abîmés, de retournements de veste, et tout ce qui fait le sel de cette série.