i

Après la liste de films de Noël un peu plus « trash » qu’à l’ordinaire, je me devais de vous concocter une petite sélection de films plus classiques, du genre un peu mielleux qu’on regarde sous sa couette avec un bon chocolat chaud.

i

Accrochez vous à vos pop corn, c’est parti ! 

i

i

ii

Family Man Brett Ratner, 2000

Jake, le directeur du cabinet de conseil en affaires le plus réputé de Wall Street intervient lors d’un vol à main armée dans une épicerie le soir de Noël. En récompense, le destin va lui montrer quel autre homme il aurait pu être. Le lendemain matin, Jack se réveille dans une maison de la banlieue du New Jersey, allongé aux côtés de Kate, son amour de jeunesse…

ii

i

i

i

i

i

The Holiday – Nancy Meyers, 2006 

Une Américaine et une Anglaise, toutes deux déçues des hommes, décident, sans se connaître, d’échanger leurs maisons. Les deux femmes pensent passer de paisibles vacances loin de la gent masculine, mais c’était sans compter l’arrivée du frère d’Iris dans la vie d’Amanda, et la rencontre de Miles pour Iris… Et puis il y a Jude Law dedans. 

ii

i

i

i

i

Miracle sur la 34ème rue – George Seaton, 1947

À New York, Doris Walker, employée de la chaîne de magasins Macy’s, cherche désespérément quelqu’un pour jouer le rôle du père Noël afin d’animer sa boutique pendant les fêtes. Elle embauche finalement Kris Kringle, un vieil homme sympathique qui prétend être le vrai père Noël…

i

i

i

i

i

Joyeux Noël – Christian Carion, 2005

Lorsque la guerre surgit au creux de l’été 1914, elle surprend et emporte dans son tourbillon des millions d’hommes. Et puis arrive Noël, avec sa neige et son cortège de cadeaux des familles et des Etats majors. Mais la surprise ne viendra pas des colis généreux qui jonchent les tranchées françaises, écossaises et allemandes…

i

i

i

i

i

Le Drôle de Noël de Scrooge – Robert Zemeckis, 2009

Ebenezer Scrooge aborde la période de Noël avec son dédain et son avarice habituels, maltraitant comme toujours son malheureux employé et son joyeux neveu. Pourtant, durant la nuit de Noël, il reçoit la visite de trois fantômes qui vont changer sa vie à jamais.

i

i

i

i

i

i

Le journal de Bridget Jones – Sharon Maguire, 2001

A l’aube de sa trente-deuxième année, Bridget Jones, décide de reprendre sa vie en main. Pour ce faire, elle dresse une liste de bonnes résolutions : tenir un journal intime, trouver un petit ami voire même l’homme idéal, perdre du poids, et arrêter de fumer.

i

i

i

i

La vie est belle – Frank Capra, 1946

Le décès de son père oblige un homme à reprendre l’entreprise familiale de prêts à la construction, qui permet aux plus déshérités de se loger. Il entre en conflit avec l’homme le plus riche de la ville, qui tente de ruiner ses efforts. Le soir de Noël, désespéré, il songe au suicide. C’est alors que le ciel dépêche à ses côtés un ange de seconde classe…

i

i

i

i

i

Love Actually – Richard Curtis, 2003

Le destin de plusieurs personnes : une rock-star has-been sur le retour et son manager ; un couple récemment marié et leur ami amoureux de la mariée ; un écrivain qui vient d’être trompé par sa petite amie et qui fait la rencontre de son employée de maison portugaise ; un autre couple et la secrétaire du mari ; le Premier ministre et sa jeune collaboratrice ; un enfant, amoureux d’une jeune fille de son école et son beau-père, veuf, qui lui donne des conseils… J’ai vraiment besoin de vous le présenter ? 

 

i

i

i

i

Maman j’ai raté l’avion – Chris Colombus, 1990

La famille McCallister embarque pour Paris pour y passer les fêtes de Noël. Seulement voilà : à bord de l’avion, Peter et Kate McCallister s’aperçoivent qu’ils ont laissé chez eux le plus jeune de leurs fils ; Kevin, âgé de seulement 8 ans. 

i

i

i

i

i

i

i

Le père Noël est une ordure – Jean-Marie Poiré, 1982

Soir de Noël burlesque où, à la permanence téléphonique parisienne de SOS Détresse Amitié, des bénévoles sont perturbés par l’arrivée de personnages marginaux et farfelus, qui provoquent des catastrophes en chaîne.

i

i

i