2017, sous le signe de Chazelle 

i

Le jeune Damien Chazelle avait cloué sur leurs sièges les spectateurs de Whiplash en 2014.  Deux ans et trois Oscars plus tard, le réalisateur est de retour avec une romance jazz, en hommage à l’âge d’or des comédies musicales. Un film pour les rêveurs, qui s’impose définitivement comme LE FILM incontournable de ce début d’année. En plus, il y a Ryan Gosling dedans.

La La Land raconte l’histoire d’amour entre un pianiste de jazz et une apprentie comédienne, à travers un ouragan de musique et de danse. Un tourbillon de couleurs et d’émotions qui s’apprête à envahir les salles obscurs française, le 25 janvier, après avoir conquis les Etats-Unis et les festivals du monde entier. 

i

i

L’âge d’or des comédies musicales 

i

Savant mélange entre les années 50 et le 21ème siècle, La La Land réussit l’exploit de rendre hommage à une époque malheureusement révolu, tout en s’ancrant dans notre époque. Une déclaration d’amour à Los Angeles à travers des paysages qui vous laisseront rêveur, mais aussi une célébration du cinéma et d’Hollywood, sans négliger l’envers du décors de cette industrie qui peut s’avérer destructrice. 

Si La La Land envoute autant les foules depuis sa sortie, c’est qu’il répond à une attente. Avec ce nouveau film, Damien Chazelle dépoussière la comédie musicale, sans tomber dans le grotesque ou la caricature, tout en renouant avec le glorieux passé d’Hollywood et de ses comédiens emblématiques comme Frank Sinatra ou Fred Astaire, une époque de rêve et de poésie dont les spectateurs sont nostalgiques. Une belle manière de balayer les super-héros et autre grosses productions, non, hollywood ne se résume pas aux blockbusters, même en 2017

i

Un duo d’ores et déjà mythique 

i

Le socle d’une comédie musicale n’est ni plus ni moins que son duo, et Damien Chazelle l’a bien compris. 

Mia, passionnée de cinéma qui rêve de percer à Hollywood rencontre Sebastian un pianiste qui n’a qu’une seule ambition : monter son propre club et sauver le Jazz. Leur histoire commence par des noms d’oiseaux au volant de leurs voitures, avant que l’alchimie prennent toute la place et les fasse sombrer dans une histoire d’amour d’une poésie rare, tous deux portés par leurs rêves, sans tomber dans la niaiserie. 

Emma Stone et Ryan Gosling campent les deux personnages principaux, un duo qui a déjà fait ses preuves au cinéma dans « Gangster Squad » et la comédie « Crazy Stupid Love ». Cette troisième rencontre est définitivement la bonne pour les deux acteurs, qui offrent des performances remarquables et des échanges de regards à perdre l’équilibre.  Gosling et Stone nous embarquent sans problèmes, on plonge avec eux dans leur premier rendez-vous, on pleure et on espère avec eux avant que leur histoire ne rencontre un dénouement mélancolique inattendu en propulsant le couple dans un destin qui aurait pu être le sien, entre Los Angeles et Paris. 

i

Un tourbillon de couleurs 

i

Visuellement, La La Land est impressionnant d’éclat de couleur et de paysage psychédélique. Emma Stone et sa chevelure flamboyante sont mis en avant avec du jaune, du bleu, et un vert éclatant. Son compagnon arbore quant à lui un style caractéristique des années 40 (ce qui, entre nous, n’est pas pour me déplaire).  On retrouve les robes et les décors enchanteurs dans les tons acidulés des comédies musicales des années 50. 

Le film s’ouvre sur une scène inouïe, qui c’est une certitude, restera dans l’histoire. Une séquence de chant et de danse, en plein paysage urbain, qui n’est pas sans rappeler West Side Story, et qui donne le ton du film : tout est possible !

i

Sur la route des Oscars 

i

La La Land rafle tous les prix des festivals et des cérémonies depuis quelques mois, avec 7 Golden Globes, et plus de 55 millions de dollars de recettes depuis sa sortie aux Etats-Unis, il y a tout juste quelques semaines, le film se positionne d’ores et déjà comme le grand favoris dans la course à la célèbre statuette, le 26 février prochain

i

i

La La Land est un film qui s’adresse à tous les publics, petits et grands, nostalgiques et rêveurs. Laissez vous emporter par ce duo étincelant, qui vous emmène le temps d’une chanson, danser parmi les étoiles.

La La Land (2h06), comédie musicale de Damien Chazelle avec Emma Stone, Ryan Gosling, John Legend… En salle le 25 janvier.