M6 diffuse depuis quelques semaines, la première saison de la série américaine « Quantico », portée par l’actrice et ancienne miss monde Priyanka Chopra.

Une double intrigue

Alex Parrish, étudiante à l’académie de Quantico, où sont formés les futurs agents du FBI, se réveille dans les décombres de la gare de Grand Central, à New York. Tout l’accuse, de sa survie miraculeuse au pire attentat qu’ait connu le pays depuis le 11 Septembre à son comportement dans les heures qui l’ont précédé…. Pour prouver son innocence, elle va devoir découvrir lequel de ses anciens camarades de classe est un terroriste.

Quantico possède une grande diversité de personnage, une musulmane, un gay, un militant pro-palestinien, un fils de, une indienne, une mère célibataire… Le but est de jouer avec les clichés, pour mieux brouiller les repères du téléspectateur.

Ce qui fait qu’on accroche vraiment à la série, c’est sa narration basée sur deux trames dans deux périodes différentes, qui se répondent. Les deux intrigues font partie de la même histoire, on cherche des indices dans les flashbacks, alors le présent est nourri par le passé. Vous suivez ?

1000x625-1748x984

On démarre à Quantico, l’académie du FBI, première force de police des USA. Les « étudiants » arrivent avec une ambition à toute épreuve, un peu comme les jeunes internes qui rejoignaient le Seattle Grace Hospital. Ils vont subir une série d’épreuve, souvent farfelue. Chacun à son petit secret et certains supportent mieux la pression que d’autres, le nombre d’élèves se réduit, seuls les meilleurs restent. Façon Hunger Games.

La seconde intrigue, se déroule neuf mois plus tard, avec l’attentat terroriste. Tout semble alors accuser Alex Parrish, pourtant élève modèle de “Quantico”. Elle est retrouvée indemne au milieu des décombres, seul témoin de l’attentat, son appartement est un véritable labo du terrorisme, tous les éléments sont contre elle. Alex comprend alors qu’elle est victime d’un complot au sein même du FBI, s’en suit alors une véritable chasse à l’homme, elle doit fuir, tout en cherchant le ou la véritable coupable parmi ses anciens camarades de promo. Elle plonge alors dans ses souvenirs de Quantico. Le téléspectateur mène alors l’enquête avec Alex, à la recherche d’indice dans son passé. On se prend rapidement au jeu.

Espionnage à l’eau de rose

Si vous êtes fan de thriller, la série n’est pas faite pour vous. Malgré un sujet plutôt sombre et malheureusement d’actualité, le ton est plutôt frais et rempli d’humour. On retrouve même de nombreuses histoires d’amour, un croisement entre Homeland et Gossip Girl, un Grey’s Anatomy de l’espionnage.

quantico-ryan-alex

Une série bien élaborée

Le mystère et la surprise sont au rendez-vous tout au long des 22 épisodes de cette série.

Sans vous révéler l’issue de la saison, je peux vous dire que le dénouement n’est pas très surprenant, mais il est crédible. L’épisode final ou l’on suit le parcours de ce terroriste depuis Quantico, nous fait découvrir les détails, et tous les indices prennent désormais sens.

Ce dernier épisode nous offre aussi la promesse d’une saison 2 sous haute tension avec l’arrivée de la CIA. On ne connaît pas encore la date de diffusion sur M6, mais pour les amateurs de VO, la série sera diffusée sur ABC à partir du 25 septembre. Et pour les retardataires, la première saison est actuellement diffusée le mardi à partir de 20h50 sur M6.

Enregistrer

Enregistrer